Des femmes tunisiennes qui vivent dans l’oubli : Salouha

Salouha, 59 ans, une femme tunisienne de la région de « Sajnene » Bizerte. Elle fait de la poterie depuis trente ans, chose qu’elle a appris de sa belle mère.

Mère de 5 enfants, adultes, sans un emploi fixe, et la majorité du temps au chômage… donc à sa charge.

Elle vit dans une maison composée de deux chambres, dont l’une est consacrée au stockage de ce que font ses mains.

Malgré son âge et sa situation sociale très difficile, elle refuse de baisser les bras et continue toujours dans ce qu’elle fait en espérant un futur meilleur pour ses enfants.

Quand nous lui avons demandé ce que lui représente la fête du travail, elle nous a répondu : « Nhar 3iid el choghel… lezem ngoumou nekhdmou ala rwahna… » (A la fête du travail, nous devons nous lever pour travailler).

Salouha vous propose de très beaux produits en poterie de Sajnene, des pièces uniques:

Magfoul wo keskas (Un couscoussier) à uniquement 25dt

 Chaguegua (Une tirelire) à uniquement 10dt

 Sahfa (Un plat) à uniquement 10dt

 Maguren à uniquement 15dt

Faites vous plaisir en aidant cette femme tunisienne… Cette femme qui vit dans l'oubli.

BEEDEEK, garde la tête haute …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *